Présenté dans la catégorie En compétition du Festival du Film Fantastique de Gérardmer, 1BR: The Apartment a remporté le prix du public. Bien qu’il ait conquis le cœur des festivaliers, la presse est bien plus divisée autour du premier film de David Marmor. L’occasion de revenir sur le long-métrage.

Dans ce thriller psychologique, nous suivons Sarah (interprétée par Nicole Brydon Bloom ), jeune femme d’environ vingt ans qui arrive à Los Angeles pour une toute nouvelle vie. Elle parvient à obtenir l’appartement de ses rêves: un quartier calme, des voisins aimables et une ambiance familiale. Le paradis ! … vraiment ? Plus pour longtemps: incapable de dormir chaque nuit à cause de bruits stridents qu’elle seule semble entendre, les choses vont devenir de mal en pis crescendo… Jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

En installant une ambiance malsaine et oppressante, David Marmor parvient à nous faire vivre un véritable cauchemar éveillé. Le film est terriblement angoissant et semble fatal, sans issue. On se prend d’empathie pour l’héroïne: on souffre avec elle, on pleure pour elle, on a peur pour elle, on se réjouit avec elle. C’est d’ailleurs le plus gros point fort du long-métrage, il marche principalement sur ça. Nous sommes totalement emportés dans le récit, complètement cloués devant l’écran.

Certaines critiques parlent de « torture porn », mais les scènes sanglantes sont en réalité peu nombreuses. Mais dire qu’elles ne sont pas cruelles serait un mensonge (les gémissements du public lors de certaines scènes en sont témoin). Elles ne sont pas gratuites dans le scénario, et renforcent la violence psychologique du film (qui est déjà bien élevée…). Elles arrivent uniquement quand elles sont nécessaires.

Petit bémol: le film aurait peut-être pu installer encore plus de détails s’il avait duré un peu plus longtemps. Cependant, certains spectateurs n’auraient peut-être pas pu supporter davantage cette torture mentale à laquelle nous assistons pendant 1h30.

La réalisation est assez simple, sans effet particulier. Certains plans marquent l’esprit (et en parler serait malheureusement spoiler), mais leur caractère violent renforce cette mémorisation.

C’est un 4/4 donné dès la sortie de la salle, rien que pour l’impact psychologique que ce film a laissé. Le public semble avoir été du même avis vu les applaudissements stridents qui ont retenti pendant certaines scènes et à la fin de la projection.

Le film n’en est pas à son premier prix: le Prix du Public se rajoute au prix de la meilleure actrice pour Nicole Brydon Bloom décerné lors du Nightmares Film Festival, ainsi que du meilleur film lors du Fractured Visions Film Festival. De quoi lui assurer un beau succès à venir.

Aucune date de sortie française n’a été donnée pour le moment.

Découvrez la bande-annonce de 1BR: The Apartment, disponible en VOD dès le 24 avril:

Article initialement publié sur Radio Campus Lorraine le 6 février 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s